STÉPHANIE RÉTHORÉ | Suites de Bach & Improvisations à l'écoute de Geneviève Hofman
Dimanche 19 mai 2013 / 18h00

L’association Resonanta est heureuse d’accueillir à nouveau l'altiste Stéphanie Réthoré qui s’était produite l’année dernière au Collège Franco-Britannique en sonate. Cette carte blanche est l’occasion pour elle de réunir musique classique et improvisation générative dans le même concert : une interprétation littéraire des deux premières suites de Bach (première partie) et des improvisations sur des images de la photographe Geneviève Hofman, avec son dispositif électroacoustique d'alto augmenté (seconde partie).

Avec le soutien du Collège Franco-Britannique (Cité Universitaire Internationale de Paris).

Participation libre à la fin du concert.

# PROGRAMME

Première partie : Suites de Bach 1 & 2 (1720-1721)
avec des extraits de textes enregistrés par le comédien Baptiste Chabauty, de St Augustin à Gide…

Stéphanie Réthoré introduit ici du texte entre les mouvements musicaux et convoque des auteurs aussi différents que Saint Augustin, Georges Sand, Jean Giono, Charles Baudelaire, Léonard de Vinci, Boris Vian, ou André Gide. La cohérence sous-jacente de cette diversité repose sur l’observation que Bach lui-même, dans ses célèbres Suites, en appelle à l’hétérogénéité : elles procèdent d’une succession de danses très différentes entre elles, sans compter que les fameux préludes sont eux-mêmes des ajouts par rapport au schéma habituel de la Suite.

Deuxième partie : Improvisations à l'écoute de Geneviève Hofman
à l'alto augmenté, sur des images de la photographe Geneviève Hofman, du levain au pain...

Sensibles au travail l'une de l'autre depuis longtemps, Stéphanie Réthoré et Geneviève Hofman proposent aujourd'hui un projet en commun.

Dans un travail photographique au plus près du pain, Geneviève Hofman nous fait voyager tantôt dans les « couches » — ces tissus de lin qui enveloppent les pâtons et portent les empreintes de la fermentation du levain, théâtre du vivant toujours recommencé —, tantôt dans les croûtes — les vallées, les crêtes et les crevasses des pains sortant du four. Elle nous entraîne dans ces paysages de montagne, dans les plis du ressac ou les vents de sable dans le désert mais aussi, donne à voir à chacun de nous, nos paysages les plus intimes.

A l'écoute du regard de Geneviève Hofman, Stéphanie Réthoré réalisera des improvisations génératives, avec son dispositif électroacoustique d'alto augmenté développé avec Karim Barkati et baptisé Rose amère.

# BIOS

Stéphanie Réthoré, altiste, donne de nombreux concerts dans différentes formations.

Passionnée par la musique de chambre, elle s'investit dans plusieurs ensembles à cordes. Depuis dix ans, elle est altiste titulaire du quatuor de la Mpadt avec lequel elle joue essentiellement le répertoire classique. Au sein de l'ensemble Hypnos, elle interprète des programmes principalement romantiques, dont les sextuors de Brahms, Schönberg, Tchaïkovsky et Dvorak, ainsi que plusieurs créations de musique contemporaine.

Elle est invitée à jouer avec Olivier Charlier, Philippe Bernold et Gérard Caussé et s'est produite dans plusieurs festivals, comme le festival ProQuartet aux Bouffes du Nord, le festival du Pays d'Auge, le festival Musique dans le Grésivaudan, le Centre International Raymond Dupuy, le festival européen Jeunes Talents, et à Radio France pour les émissions "À l'improviste" et "Dans la cour des grands".

Elle donne aussi régulièrement les sonates de Hindemith, Chostakovich, Clarke, Franck, Brahms, Schumann et Schubert.

Elle joue également dans différents orchestres: l'Orchestre National de France, sous la direction de Kurt Masur, Daniele Gatti, Semyon Bychkov, Daniele Callegari, Vasily Petrenko, l'Ensemble Intercontemporain, l'Orchestre de Chambre de la Nouvelle Europe, l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire notamment sous la direction de Susanna Mälkki ou Pascal Rophé, et l'Orchestre de l'Alliance, en Europe (au Musikverein de Vienne, Alte Oper de Frankfort, Béla Bartok Concert Hall de Budapest, à Madrid, Barcelone, San Sebastian), à Madagascar, ainsi qu'à Paris (aux Invalides, aux Archives Nationales, à la Cité de la Musique, salle Gaveau, au Théâtre du Châtelet, au Théâtre des Champs Elysées, salle Pleyel).

Née à Montélimar, Stéphanie Réthoré obtient un 1er Prix de violon et un 1er Prix d'alto au CNR de Rueil-Malmaison avant d'être admise à l'unanimité au CNSM de Paris dans la classe de Bruno Pasquier. Elle obtient en 2010 son Master d’alto dans la classe de Gérard Caussé. Son projet personnel, intitulé "Commande, réalisation et création d'une œuvre pour alto augmenté" obtient la meilleure note de sa promotion.

Attirée par de nouvelles sonorités et par l'essence libre de l'improvisation, elle intègre la classe d'improvisation générative d'Alain Savouret au CNSMDP en 2006. Elle développe à travers cette pratique son propre dispositif électroacoustique d'alto augmenté en collaboration avec Karim Barkati et obtient un Prix d'improvisation en 2008. Elle poursuit plusieurs collaborations en improvisation avec l'Onceim, l'ensemble Hodos, la photographe Geneviève Hofman et le plasticien Gérald Kerguillec, et s'est produite entre autres au Musée du Louvre et au Scriporial d'Avranches.

Geneviève Hofman travaille comme photographe professionnelle indépendante depuis 1988. Elle alterne le travail de reportage destinés à la presse (photos et textes pour divers magazines, portraits…) ou aux institutions (les Cités d’artistes pour la ville de Paris, le chantier du grand Louvre et des Tuileries pour l’EPGL, le quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois pour le GPV, etc.) avec un travail personnel sur le paysage, réel ou imaginaire, destiné à l’exposition.

Elle expose régulièrement depuis le début des années 1980, en France et à l’étranger.

Principales expositions :
Le Serpent, le Dragon et les Ailes (Scriptorial d’Avranches et Photobiennale de Thessalonique), Chemin Faisant (Château d’Ardelay aux Herbiers), Estran (Musée de Saint Brieuc), Marbre (Photosynkyria à Théssalonique), Linge (Bibliothèque Nationale à Paris, Séoul, Québec…) Portraits d’écrivains Paris, Nantes…

Elle est présente dans les collections de la Bibliothèque Nationale, de la M.E.P, du Musée Carnavalet, de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, du Musée de la photographie de Thessalonique.

www.genevievehofman.fr

Karim Barkati, docteur en informatique musicale, travaille actuellement comme chercheur à l’IRCAM (institut de recherche et de coordination acoustique/musique), à Paris. Après un double cursus en informatique à l’université Paris VIII et en musique au conservatoire où il a reçu quatre prix (clarinette, musique de chambre, analyse musicale, solfège), il a obtenu en 2009 les félicitations du jury à l’unanimité pour sa thèse « Entre temps réel et temps différé — Techniques, pratiques et enjeux de l’informatique dans la musique contemporaine ».

Baptiste Chabauty se démarque par la singularité de son parcours. Il obtient son Prix de percussions au Conservatoire de Strasbourg en 2005, ainsi que son Diplôme de Spécialisation en musique de chambre, jusqu’en 2007 il enseigne les percussions et joue dans l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, de Mulhouse et de Besançon, sa ville natale. Mais c’est à travers ses collaborations avec la compagnie bisontine du Théâtre EnVie (9 spectacles et plus de 80 représentations depuis 2002) qu’il trouvera son véritable mode d’expression et découvrira, d’abord comme chanteur et musicien, la scène théâtrale. Il commence alors une formation de comédien à Paris au conservatoire Francis Poulenc dans la classe de Stéphane Auvray Nauroy, puis il intègre l’année suivante, en 2008, la Classe Libre du Cours Florent. Il y travaille avec Jean-Pierre Garnier, Mathieu Genet, Isabelle Duperray, Leslie Chatterley et Daniel Martin. Sorti d’école depuis deux ans, il joue au festival d’Avignon 2010 et 2011 dans Le Dindon de Georges Feydeau mis en scène par Fanny Sidney ; aux Arènes de Nanterre, dans J’Eprouve, écrit et mis en scène par Léon Masson ; à la Maison du Comédien Maria Casarès dans une pièce écrite et mise en scène par Joséphine Serre, Volatiles ; dans Platonov mis en scène par Benjamin Porée au Théâtre de Vanves, ainsi que sur la tournée nationale des Trois Soeurs de Tchekov mis en scène par Volodia Serre.

# INFORMATIONS PRATIQUES

Auditorium du Collège Franco-Britannique
Cité Universitaire Internationale de Paris
17 Boulevard Jourdan | 75014 Paris

Plan d'accès au collège franco-britannique

RER B : Cité Universitaire
Métro : Porte d’Orléans
Tramway T3
Bus 21, 88, 67
Périphérique : sortie porte d’Orléans ou porte de Gentilly (Parking public CHARLETY à proximité)
Point Vélib devant la Cité internationale

PAGE D'ACCUEIL