RAPHAEL CENDO : ROKH, PAR L’ENSEMBLE ALTERNANCE
Dimanche 21 octobre 2012 / 18h00

L’association Resonanta (anciennement Dotcomzz) est heureuse d’accueillir une nouvelle fois l’Ensemble Alternance en cette nouvelle saison musicale 2012-2013, en partenariat avec le Collège Franco-Britannique de la Cité Universitaire Internationale de Paris.

Participation libre à la fin du concert.

# PROGRAMME

Rokh (2011-2012),
pour flûte, piano, violon, violoncelle
commande de Ernst von Siemens Musikstiftung,
création française,
par l’Ensemble Alternance

Rokh, est une œuvre commandée à Raphaël Cendo par la Fondation Ernst von Siemens pour l’Ensemble Alternance. Elle a été écrite et créée par segments en 2011 et 2012. La version intégrale était proposée pour la première fois en février 2012 à la Tonhalle de Düsseldorf et enregistrée dans la foulée aux studios 4’33 d’Ivry sur Seine par Franck Rossi.
Mais d’abord, que signifie « Rokh » ?
Apparenté au Phénix grec, gardien de l’arbre de la connaissance dans le jardin des Hespérides, Rokh est un oiseau gigantesque et fabuleux dont parle les « Mille et une nuits » : il est le symbole du renouveau et de l’immortalité.

Composé de trois mouvements, dont les deux derniers sont enchaînés, Rokh explore un vaste matériau que l’on retrouve dans chacun des trois mouvements. Cet aspect cyclique de vie, de mort et de résurrection est présent tout au long de la pièce, dans ses changements d’état brutaux, ses longues phases statiques, ses bruissements denses et ses poussées violentes comme de subtils retours à la vie.

La première partie Rokh I, est la plus diversifiée de toute. Elle alterne des moments de totale saturation et des états plus infimes, statiques ou bruissés. Les éléments se démultiplient engendrant une matière sonore très dense et mouvementée. L’extrême écriture gestuelle et l’énergie demandée confèrent à ce mouvement un caractère imprévisible et incontrôlé.

Dominé par des états bruissés utilisant l’infra-saturation par soustraction de la pression et par la multiplication des événements, Rokh II, explore une matière dense en éléments mais toujours à la limite de l’audible. La désorientation est totale, le timbre change et se modifie constamment : rien ne peut totalement se reconnaître.
Commençant par une grande plage statique utilisant un ralentissement gestuel et granulaire, Rokh III compacte dans un second temps tous les éléments de la pièce avec une rapidité à la limite du possible. Le temps s’accélère pour retrouver les éléments bruts du premier mouvement, cette fois démultipliés et superposés.

# Raphaël Cendo

Né en 1975, Raphaël Cendo étudie le piano puis la composition à l'Ecole Normale de Musique de Paris. Il intègre la classe de composition au Conservatoire National Supérieur de Paris en 2003 puis le cursus annuel de composition et d’informatique musical à l’IRCAM qu’il termine en 2006. Raphaël Cendo reçoit les enseignements d’Allain Gaussin, Brian Ferneyhough, Fausto Romitelli et Philippe Manoury.
Ses œuvres sont créées en France et à l’étranger par des formations de renommée internationale.

En 2007 le prix Espoir du concours international de composition de l’Orchestre Symphonique de Montréal lui est décerné par la Fondation Francis et Mica Salabert. Il est diplômé du Conservatoire National Supérieur de Paris en composition, analyse et orchestration. Raphaël Cendo est pensionnaire de l’Académie de France à Rome (Villa Médicis) de 2009 à 2011. En 2009, il reçoit le Prix Pierre Cardin de l’Académie des Beaux Arts. Certaines de ses œuvres sont publiées aux Editions Billaudot. Il séjourne à Berlin.

# L'ensemble Alternance

Frédéric Baldassare, violoncelle
Jean-Marie Cottet, piano
Alexandra Greffin, violon
Jean-Luc Menet, flûtes

L'Ensemble Alternance est fondé par le flûtiste Jean-Luc Menet. Cette formation - elle est modulable de soliste nommés - a pour buts d'élaborer, d'intégrer, d'exploiter le choc de passages temporels, de rotations culturelles et instrumentales nouvelles, dans un vaste embrasement des musiques de notre temps, les confrontant à celles de jadis et de naguère. On renouvelle ainsi le geste instrumental, incendie de nouveaux horizons. Primauté est donnée aux créations de véritables créateurs. Du Konzerthaus de Berlin au Victoria Hall de Genève ou la Tonhalle de Zürich, du Musée Guggenheim de New-York, de la Northwestern University d’Evanston-Chicago au Conservatoire Tchaikovski de Moscou, du Musée du Louvre de Paris à la Librairie Royale de Copenhague… Un tel nouvel envisagement permit d'entendre, ou de réentendre des oeuvres de “phares" tels Boulez, Cage, Ligeti, Crumb, Scelsi, De Pablo, Huber ou de plus jeunes compositeurs marquants tels Schoeller, Hersant, Mantovani, Pesson, Solbiati, Lanza, Maintz, Pauset, André…, auxquels l'Ensemble a consacré des enregistrements discographiques salués par la presse internationale.
- Jean-Noël von der Weid

Avec le soutien pour 2012-2013 de la Sacem (copie privée), de la Spedidam et de la Ville de Paris.

www.ensemble-alternance.com

# INFORMATIONS PRATIQUES

Auditorium du Collège Franco-Britannique
Cité Internationale Universitaire de Paris
9b, bd Jourdan | 75014 PARIS
Participation libre à la fin du concert

RER B : station Cité Universitaire
Métro : Porte d’Orléans
Tramway T3
Bus 21, 88, 67
Périphérique : sortie Porte d’Orléans ou Porte de Gentilly (parking public CHARLETY à proximité)
Point Vélib devant la Cité internationale